Les Challenges prennent de l’ampleur et font le plein de participants

La saison de route se clôture tout juste que le cyclo-cross frappe à la porte et reprend ses droits. Après un hiver de pause forcée l’an dernier en raison de la pandémie du coronavirus, la motivation semble bien présente, tant du côté des coureurs que des organisateurs. Et si les labourés ont longtemps été associés à la Flandre, le sud du pays a désormais décidé de suivre le mouvement. Dimanche, le Challenge de la Province de Liège “Henri Bensberg” saluera le coup d’envoi de sa 13e édition à… Libramont. Une nouvelle manche, délocalisée en Province de Luxembourg.

Avec sept manches assurées et deux autres qui pourraient s’ajouter, Christian Gilon est un organisateur heureux. La formule plaît à coup sûr et fait désormais le plein de coureurs. Les néerlandophones n’hésitent pas à se déplacer, les pelotons grossissent. “Là où on devait mettre tous les coureurs ensemble pour faire un départ, on doit désormais séparer par catégorie, se réjouit-il. On en viendrait plutôt à devoir séparer en deux séries, chez les Masters par exemple.” On soulignera cette année un partenariat avc Golazo – référence en matière d’organisation – qui mettra en place des initiations à l’attention des plus jeunes.

La Province de Namur n’est pas en reste puisque le CX Bikes Challenge démarrera, lui, le samedi suivant (23/10) à Couvin. Mis en place par Laurent Servais et David Hottias, il déclinera cet hiver 15 épreuves, jusqu’au mois de janvier. Autant d’occasions de s’essayer à cette discipline mise en lumière par les plus grands champions actuels, Wout Van Aert, Mathieu van der Poel ou encore Tom Pidcock.

Dans l’attente d’un ténor de cette trempe, la Wallonie organisera le Championnats d’Europe 2022, à Namur, habituel théâtre d’une manche de Coupe du Monde réputée pour son parcours sélectif. En prévision de cet événement, des activités de promotion et initiations sont d’ores et déjà prévues ce samedi (16/10) à Libramont, à Orp-le-Grand (23/10) et Banneux (13/11).

Si l’on y ajoute le travail effectué par Gérard Bulens et David Boucher qui ont mis sur pied un club plus spécialement tourné vers le cyclo-cross et ont organisé plusieurs journées de promotion de la discipline à Bruxelles, l’optimisme doit prévaloir: le cyclo-cross vit en Wallonie. Les semaines à venir vont le démontrer!

J. Gr

Photo: Dany J.