Une victoire chez les Cadets et un superbe bilan d’ensemble

Le Roc d’Azur est sans doute au VTT ce que l’Ironman d’Hawai est au triathlon ou l’UTMB au Trail. L’endroit où il faut se trouver, un salon, une épreuve de prestige avec une multitude de courses organisées au cours de la semaine. Un rendez-vous incontournable pour les bikers, la traditionnelle épreuve de clôture pour le BH Wallonie MTB Team et quelques jeunes emmenés par Brice Scholtes. “C’est l’occasion de prester une dernière fois au plus haut niveau, dans une atmosphère plus détendue. Il n’y a pas d’autre objectif qui suit, c’est à fond avant de pouvoir souffler.”

Honneur à l’aîné, Sébastien Carabin s’alignait au départ du Roc Marathon le vendredi. Auteur d’une course régulière, il remontait tout au long du parcours gardois pour se classer 12e, deux autres Wallons accrochant le Top 30, Maxime Dony (24e) et Maxime Van Wynsberghe (27e). Une belle entrée en matière alors que les autres reconnaissaient les parcours de leurs épreuves respectives. Avec professionnalisme certes mais dans une bonne humeur relative, tout l’avantage d’un groupe qui se connait et sait fonctionner ensemble.

Programmée samedi, l’épreuve des Juniors était attendue avec impatience par Tim Rex, récent Champion de Belgique, Théo Demarcin et Guillaume Van Vlaenderen. Face à une opposition redoutable emmenée par le Champion du Monde, le Français Adrien Boichis, nos 3 représentants livraient une bataille acharnée aux avant-postes, le Namurois Demarcin décrochant finalement la 3e marche du podium, ses deux compères franchissant la ligne main dans la main aux 5e et 6e rangs. Une superbe résultat d’ensemble au terme d’une épreuve menée sur un rythme infernal, de l’aveu de tous les spectateurs massés sur le bord des sentiers aux endroits mythiques du Roc: Fournel, Bougnon, La Dalle…

Excellent pour le moral de l’ensemble du groupe, de quoi motiver ceux qui devaient encore en découdre le dimanche. De grand matin, le jour à peine levé, ce sont les Cadets et les Filles Juniors qui s’élançaient avec d’évidentes ambitions dans le chef d’Antoine Jamin et Julia Grégoire. Victorieux du TFJV à l’Alpe d’Huez, le coureur des Super Bikers pointait au rang des hommes à suivre. Un statut qu’il assumait puisqu’il pointait au quatuor de tête qui déboulait sur la base nautique pour se disputer la victoire. Un sprint lancé en force lui permettait de lever les bras avec quelques longueurs d’avance. Le couronnement d’une magnifique saison! Quelques minutes plus tard, Julia Grégoire s’emparait de la 2e place chez les filles, devancée par la Championne de France Tatiana Tournut. Ici aussi, la belle conclusion d’une saison régulière au plus haut niveau pour Julia sous le maillot BH.

Dans leur sillage, les Espoirs et Elites s’élançaient à l’assaut d’un circuit jugé de plus en plus technique. Clément Horny prenait un départ tonitruant mais cassait sa chaine au bout de la première ligne droite. Sa course avait duré 300 mètres, la malchance… Arne Janssens espérait concrétiser son excellente forme et semblait en passe d’y parvenir. Bataillant au sein du Top 10 avec un podium Espoirs quasi assuré, il déjantait dans une descente. Obligé de courir jusqu’au mécano pour changer de roue, il allait malgré tout terminer 20e. Pierre de Froidmont réussissait par contre à accrocher le bon wagon et réalisait une course exemplaire. Si le trio de tête était rapidement hors de portée, le coureur de La Reid s’emparait de la 5e position finale, confirmation de son statut de valeur sûre sur la scène internationale.

Partie avec les hommes, les féminines étaient quelque peu en manque de repères, cherchant parfois quelles étaient leurs concurrentes. La situation se décantait pourtant rapidement, la Lituanienne Katzina Sosna s’envolant vers le succès. Emeline Detilleux dosait parfaitement son effort pour aller chercher la 3e place finale et la plus haute marche du podium Espoirs. La bouteille de champagne méritée allait être partagée avec l’ensemble de ses équipiers et d’un staff aux petits soins tout au long de ce Roc d’Azur et de la saison en général.

Une bonne note pour conclure une saison bien remplie, riche en émotions et en résultats. Place à un peu de repos mérité avant d’attaquer 2022 avec d’autant plus d’ambitions!

J. Gr.

Photo: Christophe Bortels (Vojo)