Outre le Sprimontois, Maximilien Picoux participera à ces premiers Mondiaux virtuels

Les premiers Championnats du Monde eSports UCI, disputés sur Zwift, se dérouleront le 9 décembre prochain. Une nouveauté qui concrétise le sujet grandissant de la compétition sur une plateforme virtuelle. Un rendez-vous pour lequel la Belgique a sélectionné neuf coureurs. Si l’on recense les noms de Victor Campenaerts, Thomas De Gendt (invité de dernière minute) ou Eli Iserbyt (champion d’Europe de cyclo-cros), le meilleur spécialiste reste sans doute Lionel Vujasin.

A 31 ans, le Sprimontois émarge au gratin mondial des épreuves virtuelles. Membre de l’équipe professionnelle d’e-racing Canyon depuis 2019, il collectionne les victoires et les podiums lors des grands événements de ce calendrier virtuel. Habitué à battre les professionnels du peloton sur route, il s’est spécialisé dans ce type d’effort face à l’écran, des épreuves plus courtes, des efforts intenses qu’il s’agit de doser, la tactique s’ajoutant aux qualités physiques.

Inutile de dire que Lionel Vujasin entend briller le 9 décembre à Watopia (“monde” de parcours virtuels de zwift) et tenter de décrocher le tout premier maillot arc-en-ciel eSports.

Autre Wallon appelé en équipe nationale, Maximilien Picoux, le coureur d’Ath qui évoluait cette saison au sein de la formation professionnelle Roubaix Lille Métropole. Les autres Belges sélectionnés sont Victor Campenaerts, Thomas De Gendt, Harm Vanhoucke, Eli Iserbyt, Lennert Teugels, Jens Schuermans, Julien et Van den Brande. Chez les Dames, Mieke Docx sera la seul engagée.

J. Gr.