Belgian Cycling, la FCWB et les Blancs Gilets partenaires

Les options sport études ont le vent en poupe dans le Brabant Wallon, notamment au CEPES de Jodoigne qui accueille déjà des options tennis, basket et football. Un établissement tout indiqué pour accueillir un sport-études cyclisme dès la rentrée 2022-23, et pas seulement parce que madame la directrice est une fervente supportrice de Wout Van Aert!

Organisée dans l’enseignement technique de transition, l’objectif majeur de cette nouvelle filière consistera à transmettre la passion du vélo à de jeunes Brabançons (notamment) afin d’améliorer le rayonnement de la discipline dans la province. “Notre but n’est pas nécessairement de former de futurs vainqueurs de Liège-Bastogne-Liège ou du Tour des Flandres, explique André Grenier, directeur d’administration de l’enseignement du Brabant wallon. Le but est d’offrir un enseignement de qualité qui oriente le jeune vers des études supérieures liées au domaine du cyclisme. Des médecins sportifs, des kinés, des nutritionnistes, des commissaires UCI,…”

Désireux de proposer des cours à option qui correspondent aux réalités de la discipline, les responsables ont fait appel à Belgian Cycling, à la Fédération Cycliste Wallonie Bruxelles, ainsi qu’au club des Blans Gilets, au niveau de l’ancrage local. De leurs rencontres a découlé le constat suivant: si le cyclisme vit, il compte trop peu de clubs dans le Brabant wallon. Un objectif commun consistera donc à donner le goût du vélo aux jeunes élèves cyclistes, qui pourront à leur tour transmettre leur passion.

La relation avec le club de Laurent Saublens et les fédérations permettra également aux jeunes de se familiariser avec le milieu de la compétition, qu’il s’agisse de participer à des épreuves régionales ou d’apprendre différentes facettes du métier. Des visites d’observation sur des courses professionnelles ou des rencontres avec des spécialistes du peloton, mécaniciens, coureurs,… Si on y ajoute l’expertise de Ludivine Henrion, marraine de cette nouvelle option cyclisme destinée aux filles également, et de Michel Dernies, on mesure le sérieux du projet, le futur enseignant de l’option restant à désigner. Il s’agira d’un professeur d”éducation physique, titulaire d’un diplôme de moniteur reconnu par l’Adeps et Belgian Cycling.

Tout est donc presque prêt pour démarrer en septembre, à la seule condition que six élèves au moins se présentent sur la ligne de départ, en 3e année. Au vu des garanties proposées et de l’intérêt actuel pour le vélo, ce quota devrait rapidement être atteint.

J. Gr.