Tant chez les Cadets que chez les Juniors, les prétendants au titre se bousculent

Petit effort de mémoire, quels sont les derniers Champions FCWB Cadets et Juniors au palmarès, sachant que les éditions 2020 et 2021 ont été annulées en raison du coronavirus? En 2019 donc, c’est Cian Uijtdebroeks qui avait endossé le maillot chez les Cadets devant Noah Detalle et Maxence Place. En Juniors, Arnaud De Lie avait fait de même, devançant Théo Bonnet et Dayan Van Rillaert. Même si une tunique FCWB n’ouvre pas automatiquement les portes du World Tour, inscrire son nom en-dessous de ceux qui évoluent désormais chez Bora-Hansgrohe et Lotto-Soudal en fait rêver plus d’un!

Pour y parvenir, il s’agira de se montrer le plus costaud sur le parcours d’Escanaffles le jeudi 26 mai prochain. Un Championnat qui se dispute à nouveau sous forme d’une course d’un jour là où on a connu plusieurs éditions en 3 manches, une dans chaque section de la FCWB. Une adaptation voulue mais également forcée… “Après deux reports successifs, on a connu des désistements et des pistes qui n’ont pas abouti, justifie Luc Fontaine, coordinateur de la Commission Sportive. Finalement, Escanaffles qui avait donné son accord pour accueillir une manche commune devient le théâtre unique des deux Championnats. Nous espérons que cette journée constituera une promotion pour le vélo en Wallonie.”

Deux courses qui s’annoncent en tout cas explosives avec l’ensemble des coureurs FCWB (Ndlr: c’est un Championnat FCWB et non un Championnat de Wallonie comme on l’entend souvent) au départ, sachant que le titre et le maillot iront désormais à l’homme fort du jour et non plus à celui qui se montrera le plus régulier après trois épreuves. Pas évident pour autant d’anticiper un scénario. “Un  Championnat reste toujours une course particulière, estime Kevyn Ista, le coach Route à la fédération. J‘en ai disputé beaucoup durant ma carrière et j’ai à peu près tout connu: des éditions où un groupe part d’entrée et c’est terminé, des courses super nerveuses où les attaques pleuvent, mais aussi des épreuves où la tactique et les calculs prennent le dessus. Personnellement, surtout chez les jeunes, j’estime qu’il faut se montrer et oser faire la course.” Celui qui ne tente rien…

Chez les Cadets, les maillots d’IWG Wapi Cycling Team voudront briller dans leur province mais ils tiendront à l’oeil des garçons comme Florian Delier (Sprint 2000 Charleroi) et Robin Warrant (Crabbe CC Chevigny), qui ont déjà levé les bras plusieurs fois cette année et peuvent compter sur leur pointe de vitesse. En Juniors, les hommes de Laurent Mars se déplacent avec l’avantage du nombre et de multiples prétendants (Prestianni, Picoux, Naessens, Widar,…). Une surabondance de biens qui pourraient faire les affaires de l’effectif de Sprint 2000 Charleroi qui dispose également de plusieurs atouts (Dopchie, Snoeks,…). Sans oublier quelques ambitions tant au Vélo Club Ardennes (Wertz) que chez Ser’Vélo (Melotte), à Marchovelette ou chez IWG Wapi…

Que le meilleur gagne donc même si on sait qu’un Championnat garde un côté imprévisible et peut parfois consacrer celui que l’on attendait moins, voire pas du tout…

J. Gr.

Photo: Vincent Coppenolle