Un grand cru dans le vent et la boue d’Houffalize

Théâtre du Championnat de Belgique, Houffalize était balayé par la pluie et le vent en ce premier week-end d’octobre. Insuffisant néanmoins pour refroidir les ambitions du BH Wallonie MTB Team qui entendait bien concrétiser ses excellentes dispositions et les belles réussites de la saison par l’un ou l’autre maillot tricolore. Même s’il n’osait pas l’avouer ouvertement, Brice Scholtes espérait plusieurs titres. “Ce n’est jamais évident à prévoir mais nous avions des candidats dans la plupart des catégories. De là à réussir à conclure, il y a encore une marge.”

Mais c’était bien leur jour cette fois, les quelques maillots préparés à l’avance par leur équipementier G-Skin (on ne sait jamais) allaient pouvoir servir. Pour l’occasion, l’exemple venait des plus jeunes avec la 2e place d’Antoine Jamin en Cadets et un superbe doublé chez les Juniors, Tim Rex s’imposant en solitaire devant Théo Demarcin. Une superbe performance pour le gars de Raeren qui n’est que première année, ce qui annonce une seconde campagne de fort belle facture même en dehors de nos frontières.

Honneur aux Dames ensuite avec la confirmation attendue pour Julia Grégoire qui reconduisait son titre (2019, vu que le Covid avait conduit à l’annulation l’an dernier) sans la moindre contestation. Une prestation impeccable qui lançait la moisson BH. Habituée aux honneurs, Emeline Detilleux réussissait une performance historique au niveau belge en mettant fin à l’hégémonie de Githa Michiels. Plus qu’un titre Espoirs, c’est donc le titre Elites que la Namuroise s’offrait. Et si son aînée mettait l’accent sur sa méforme, les 4 minutes d’écart creusées par Emeline ne laissaient pas planer le moindre doute sur le niveau affiché sur le circuit houffalois.

Au vu du plateau, la course des moins de 23 ans représentait sans doute l’affiche du week-end. Avec Clément Horny et Arne Janssens, le team BH pouvait y croire mais l’opposition ne manquait pas avec Vandersteen et Malezsewski. Un match qui allait rapidement tourner à l’avantage du citoyen de Schönberg. Pas toujours heureux, il réalisait cette fois un cavalier seul pour terminer avec deux minutes d’avance et endosser ce maillot tricolore qui lui a si souvent échappé.

Une démonstration que ne pouvait malheureusement conclure Pierre de Froidmont. Ses magnifiques prestations en Coupe du monde laisaient espérer un titre de champion national comme cerise sur le gâteau mais c’est Jens Schuermans qui se montrait le plus costaud pour décrocher un quatrième titre, le podium étant complété par Daan Soete et un de Froidmont, certes déçu mais team player. “A titre personnel j’aurais forcément voulu gagner, je ne suis donc pas satisfait de ma course mais la prestation du team et les résultats de mes équipiers qui cueillent les fruits de leur travail m’aident à positiver, à participer à la fête.”

Une superbe journée pour le BH Wallonie MTB Team dont le maillot 2022 risque de souvent ressembler au drapeau belge!

J. Gr.

Photos: Luc Delhaye