Après Spa, c’est Aywaille et Bouillon qui accueillent désormais un Trail Center

Sports de nature par excellence, le VTT et l’Enduro ont connu un bel engouement ces dernières années. Une discipline fun qui se pratique au grand air, dans la nature, en forêt, la Wallonie offrant à ce titre quelques beaux terrains de jeu. En dehors des sentiers battus oui mais… nos pilotes doivent toujours composer avec les autres usagers de la forêt, joueurs promeneurs, chasseurs, sans parler des animaux et de la végétation. Il s’agissait donc de réguler afin d’assurer la meilleure cohabitation possible.

Pas évident dans les faits, surtout que certains sites ont connu une surfréquentation, victimes de leur réputation et d’un engouement nouveau dû au Covid notamment. Ainsi à Remouchamps, les organisateurs de l’Enduro de l’Amblève avait initié une charte en collaboration avec la commue et le DNF, les participants s’engageant à ne pas revenir rouler sur les traces après la compétition. Un coup dans l’eau. “Les gens revenaient et les jeunes ont commencé à créer des traces un peu partout. Cela devenait l’anarchie, confirme Bobaf Compère, président du club et enduriste au multiples titres de Champion. De la nécessité de réguler est née l’idée du Trail Center de l’Amblève, réalisé en collaboration avec les autorités et l’ensemble des acteurs locaux, inauguré ce samedi 19 avril. “Cela doit permettre de gérer, canaliser les gens afin de leur montrer où on peut rouler et là où c’est interdit.”

Dans les faits, 11 spéciales, des traces permanentes entres les vallées du Ninglinspo et de la Chefna, parfaitement balisées à l’attention des vététistes. Il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux de pratique, répertoriées par couleur, comme au ski. Comme le résumait parfaitement Martin Maes, star mondiale de la discipline. “Un concept parfait après une période où tout était permis et une une autre où on voulait tout interdire.”

On soulignera la contribution de la Ministre du Tourisme, tant au nom de l’attrait touristique que de la défense de la forêt et de ses usagers. Il est clair que les régions qui accueillent un Trail Center devraient bénéficier de l’engouement des pratiquants et connaitront des retombées positives. Qu’il s’agisse de Remouchamps ou de Bouillon qui inaugurait également son Trail Center ce samedi. Alors que Spa avait ouvert la voie, 5 autres Trail Center sont encore annoncés prochainement en Wallonie à Amay, Chaudfontaine, Esneux, Malmedy et Ottignies. Une première série qui en appelle d’autres, des projets étant à l’étude.

J. Gr.

Photo: Olivier Béart