Le Team BH Wallonie entend confirmer ses dernières sorties à Albstadt et Nove Mesto

Voici donc le mois de mai et avec lui les premières grandes échéances pour les vététistes belges et wallons avec les deux manches de Coupes du Monde d’Albstadt (Allemagne) et Nove Mesto (République tchèque), la plupart n’ayant pas effectué le voyage au Brésil pour l’ouverture. Deux rendez-vous cruciaux pour voir où on se situe, pour décrocher un résultat, des points et, pour certains, une qualification pour les Championnats d’Europe. Le Team BH Wallonie entend répondre présent.

A l’exception de Julia Grégoire absente à Albstadt puisqu’elle dispute le Tour du Gévaudan… sur route, l’effectif s’alignera au grand complet, le moral au beau fixe. En effet après un début de saison mi-figue, mi raisin, les dernières semaines ont vu les bons résultats se succéder, à Heubach, Haiming et Wijster. “Nous avons enchaîné les courses afin de récolter un maximum de points UCI, confirme Brice Scholtes, le team manager. Ceci afin d’être le mieux placé sur le grille de départ. Quand on connaît le niveau d’une Coupe du Monde, c’est essentiel. Je pense que les coureurs ont plutôt bien négocié cette période, les pépins de début de saison sont oubliés, il faut à présent donner le maximum.”

Si les juniors savent à quoi s’en tenir puisqu’ils ont déjà disputé plusieurs manches des UCI Juniors Series, le contexte d’une Coupe du Monde titre toujours le niveau vers le haut. “Antoine (Jamin) et Tim (Rex) ont mesuré avec leurs 4e et 7e place de Heubach qu’ils peuvent croire en leurs chances dans un bon jour. Idem pour Julia (à Nove Mesto dans 8 jours), elle doit avoir confiance, sa place se situe dans le Top 10.”

Pour les Espoirs par contre, il s’agit d’une première à ce niveau depuis belle lurette mais les objectifs n’en sont pas moins élevés pour la cause, au contraire. “Si Arne (Janssens) et Clément (Horny) veulent se qualifier pour les Championnats d’Europe, ils doivent accrocher un Top 12. C’est tout sauf évident mais pas impossible non plus, ils possèdent les qualités pour y parvenir.” Plus ardue reste la mission du jeune Théo Demarcin, contraint de partir du fond de la grille et et d’effectuer de longues remontées pour tenter de décrocher des points. “Un Espoir 1re année doit souvent attendre la fin de la saison pour marquer des points mais Theo a déjà réussi quelques belles performances, son mental demeure positif, cela finira par payer.”

Inspirés par l’exemple de Pierre de Froidmont, leur ex-coéquipier qu’ils salueront ce week-end, les maillots du Team BH Wallonie espèrent bien se montrer à l’avant et ramener du concret.

J. Gr.